L’ouverture du Salon de l’Auto selon Audi

 Il y a un an, Audi dévoilait sa première voiture 100 % électrique au Salon de l’Auto de Genève: l’Audi e-tron, alors encore masquée par son film de camouflage. Cette année, la marque aux anneaux présente au Salon de l’Auto de Genève sa vision d’un autre véhicule 100 % électrique: baptisé Audi Q4 e-tron concept, ce SUV compact 5 portes d’une longueur de 4,59 m a un indéniable air de famille avec l’Audi e-tron.

Animé par 2 moteurs électriques d’une puissance totale de 225 kW, l’engin dispose, tradition Audi oblige, d’une transmission intégrale quattro. Grâce à une excellente traction, son accélération de 0 à 100 km/h est annoncée à 6,3 secondes seulement. Et sa vitesse de pointe est bridée électroniquement à 180 km/h. Sa grande batterie logée entre les essieux occupe pratiquement toute la surface située sous le plancher, et sa capacité s’élève à 82 kilowattheures. Son autonomie de plus de 450 kilomètres selon la norme WLTP se pose en référence dans sa catégorie. La technologie du Q4 e-tron concept repose sur la plateforme d’électrification modulaire MEB du Groupe Volkswagen, que l’on retrouvera dans de nombreuses voitures électriques du futur, de la classe compacte à la classe moyenne de luxe.

L’Audi Q4 e-tron concept est la cinquième Audi 100 % électrique que la marque commercialisera d’ici fin 2020. (AUDI)
L’Audi Q4 e-tron concept est la cinquième Audi 100 % électrique que la marque commercialisera d’ici fin 2020. (AUDI)

L’Audi Q4 e-tron concept préfigure déjà ce que sera la cinquième voiture électrique de série que le constructeur présentera d’ici fin 2020. La vente de l’Audi e-tron a déjà commencé, les premières livraisons aux clients étant prévues pour le courant du mois de mars 2019. Cette année également, Audi présentera l’Audi e-tron Sportback, secondée en Chine par la sortie des ateliers du modèle Audi Q2L e-tron, réservé au marché local. Pour le deuxième semestre 2020, le constructeur prévoit la présentation de la version de série du coupé 4 portes hautes performances Audi e-tron GT, qui sera fabriqué par Audi Sport GmbH. La production en série du SUV compact Audi Q4 e-tron est programmé à la même période. Fort de cette offre et à peine deux ans après le lancement de son premier véhicule 100 % électrique, Audi couvrira tous les segments de marché importants avec des modèles électriques: des voitures de la classe A aux véhicules haut de gamme.

La variante coupé e-tron Sportback présentée par Audi à Genève encore avec son look prototype. (AUDI)
La variante coupé e-tron Sportback présentée par Audi à Genève encore avec son look prototype. (AUDI)

Compact à l’extérieur, spacieux à l’intérieur: dimensions et habitacle

4,59 m de longueur, 1,90 m de largeur et 1,61 m de hauteur: par ses mensurations, l’Audi Q4 e-tron concept se positionne dans le tiers supérieur de la classe compacte. Et par son encombrement, le SUV électrique s’affirme aussi comme un véhicule polyvalent pour la ville. En ce qui concerne son habitacle, en revanche, son empattement de 2,77 m le place au moins dans la classe supérieure suivante. Et comme aucun tunnel de transmission ne restreint son espace intérieur, le Q4 e-tron concept offre un confort insoupçonné, notamment en raison de l’amplitude au niveau des jambes aussi bien à l’avant qu’à l’arrière.

Compact à l’extérieur, immense à l’intérieur: l’Audi Q4 e-tron concept est conçu pour le confort du conducteur et des passagers. (AUDI)
Compact à l’extérieur, immense à l’intérieur: l’Audi Q4 e-tron concept est conçu pour le confort du conducteur et des passagers. (AUDI)

La sensation d’espace est soulignée par le choix des coloris. Les tons clairs et chauds dominent la partie supérieure de l’habitacle tandis que le plancher contraste avec une moquette sombre. Le toit, les montants des fenêtres, l’appui supérieur des portières et les supports de la planche de bord sont revêtus de tissus microfibres blanc et beige. Sur l’Audi Q4 e-tron concept, le critère de durabilité n’est pas seulement réservé à la transmission électrique, puisque le revêtement de sol est aussi fabriqué à partir de matériaux recyclés. En lieu et place des enjoliveurs en métal chromé, on trouve des surfaces revêtues de plusieurs couches de peinture de haute qualité. Les applications en plexiglas opaque peint créent un effet intense de profondeur. Les quatre sièges à appui-tête intégré sont garnis de tissu Alcantara mis en œuvre dans une qualité de fabrication haut de gamme. Des doubles piqûres en fil épais retiennent la garniture des sièges.

Derrière le volant, le conducteur trouvera l’écran du Virtual Cockpit composé des principaux afficheurs de vitesse, niveau de charge et de navigation. L’affichage tête haute grand format avec fonction de réalité augmentée est une nouveauté. Celui-ci est capable de fournir des informations graphiques essentielles, par exemple des flèches directionnelles directement sur le tracé de la chaussée.

Les branches du volant font office de zones tactiles de commande pour sélectionner les fonctions les plus fréquemment utilisées. Au milieu, au-dessus de la console centrale, un écran tactile de 12,3 pouces permet d’afficher et de commander les fonctions d’infotainment et du véhicule.

Son inclinaison garantit une utilisation ergonomique par le conducteur. En dessous, un segment de touches est dédié à la commande de la climatisation. N’hébergeant aucun élément fonctionnel tel que le levier de vitesse ou le frein à main, la console centrale est elle-même conçue comme une tablette généreuse avec un support de charge pour smartphone. À la place – et en guise de cache de la partie avant de la console –, on trouve une luxueuse surface horizontale dans laquelle ont été intégrés les sélecteurs du mode de conduite. Quant aux portières, en plus du rangement classique dans la partie basse de la garniture, la partie supérieure offre un logement préformé facile d’accès pouvant accueillir des bouteilles.

Le Q4 e-tron concept est équipé de phares LED à faisceau matriciel. (AUDI)
Le Q4 e-tron concept est équipé de phares LED à faisceau matriciel. (AUDI)

 Le look extérieur: typiquement Audi, typiquement e-tron

La calandre Singleframe et le logo des quatre anneaux permettent d’identifier le Q4 e-tron concept au premier coup d’œil. De plus près, on en déduit aussi qu’il s’agit d’une Audi e-tron électrique: en effet, comme sur la première Audi de série à propulsion électrique, le nouveau concept est doté d’une surface structurée et fermée à l’intérieur d’un cadre octogonal pratiquement vertical – en lieu et place de la calandre classique. L’admission d’air est assurée par de grandes entrées situées sous les deux optiques LED à faisceau matriciel et s’étend jusqu’à la jupe frontale.

Également caractéristique de la marque Audi: les ailes sculptées coiffant les quatre roues – un signe distinctif du design Audi. Sur le Q4 e-tron concept, les élargissements d’aile sont avant tout organiques et fluides, et confèrent aux flancs une note très caractéristique. Autre élément typiquement e-tron: le soubassement renflé entre les essieux, où se loge la batterie et donc la source de puissance de ce SUV. Ses grandes roues de 22 pouces ne laissent planer aucun doute sur le potentiel de l’Audi Q4 e-tron concept. La ligne de toit est légèrement inclinée vers l’arrière, donnant à la silhouette un aspect dynamique.

Des ailes prononcées, une ligne de toit sportive: l’Audi Q4 e-tron concept revendique un design dynamique. (AUDI)
Des ailes prononcées, une ligne de toit sportive: l’Audi Q4 e-tron concept revendique un design dynamique. (AUDI)

À l’arrière de l’Audi Q4 e-tron, un large bandeau lumineux relie les deux blocs optiques, également issus de l’Audi e-tron. Un élément de plus rappelant sa parenté avec la famille e-tron. Comme d’ailleurs l’intérieur des optiques, où les angles des segments LED sont aussi inspirés du grand frère. 

Autre innovation, durable à double titre: la peinture «Solar Sky» de la carrosserie, dont le ton bleu change selon l’incidence de la lumière. Développée spécialement pour l’Audi Q4 e-tron concept et produite dans le respect de l’environnement, cette peinture reflète efficacement le spectre des ondes courtes de la lumière du soleil proche de l’infrarouge. Cela permet de réduire sensiblement le réchauffement à la surface de la carrosserie et donc de l’habitacle. Et d’optimiser le bien-être subjectif des passagers, tout en réduisant le fonctionnement de la climatisation, qui est nettement moins sollicitée par temps chaud pour refroidir l’habitacle. Le tout au profit d’une amélioration de l’autonomie et du bilan CO2 global du Q4 e-tron concept.

Un mariage efficient: propulsion et châssis

La plateforme d’électrification modulaire MEB se décline en de nombreuses variantes de propulsion et de niveaux de puissance. L’Audi Q4 e-tron concept adopte la version Performance de la propulsion électrique. Avec un moteur électrique par essieu, le Q4 est à transmission intégrale quattro. Dépourvu de toute liaison mécanique entre les essieux, il est équipé d’une commande électronique assurant la répartition optimale des couples en quelques fractions de seconde. Le SUV électrique offre donc une traction optimale quelle que soit la météo et quel que soit le terrain.

L’Audi Q4 e-tron concept embarque un moteur électrique par essieu. (AUDI)
L’Audi Q4 e-tron concept embarque un moteur électrique par essieu. (AUDI)

Pour atteindre son rendement maximum, l’Audi Q4 e-tron concept s’appuie dans la plupart des situations sur son groupe électrique arrière, un moteur synchrone à excitation permanente. Pour optimiser le rendement, le couple est appliqué la plupart du temps à l’essieu arrière. Si le conducteur a besoin de plus de puissance que celle pouvant être délivrée par le moteur électrique arrière, la transmission intégrale électrique utilise le moteur asynchrone avant pour redistribuer le couple nécessaire à l’essieu avant. Un comportement que le véhicule anticipe avant même la perte de traction sur le verglas ou dans les courbes prises à grande vitesse, ou encore en cas de sous-virage ou de survirage.

Le moteur électrique à l’arrière a une puissance de 150 kW et développe un couple de 310 Nm; le moteur avant alimente les roues avant jusqu’à 75 kW et 150 Nm. La puissance du système est de 225 kW. La batterie logée dans le soubassement a une capacité de 82 kWh – pour une autonomie de plus de 450 km selon la norme WLTP. La batterie se recharge sous une puissance maximale de 125 kW. Il lui faut alors à peine plus de 30 minutes pour retrouver 80% de sa capacité totale.

La recette de cette excellente autonomie est néanmoins plus complexe qu’une simple batterie de haute capacité. Car comme son aînée l’Audi e-tron, l’Audi Q4 e-tron concept est un champion de l’efficacité. Grâce par exemple à la faible prise au vent de sa carrosserie – avec un Cx de 0,28 – et à sa stratégie de récupération intelligente, le SUV compact exploite toutes les possibilités d’optimisation de l’autonomie. Même la gestion thermique complexe de la propulsion et de la batterie, assistée entre autres par une pompe à chaleur au CO2, y contribue.

Le bloc batterie étant monté sous l’habitacle, le centre de gravité de l’Audi Q4 e-tron concept est aussi bas que celui d’une berline. (AUDI)
Le bloc batterie étant monté sous l’habitacle, le centre de gravité de l’Audi Q4 e-tron concept est aussi bas que celui d’une berline. (AUDI)

La maniabilité et la précision d’une sportive

Un facteur clé détermine le caractère sportif et l’exceptionnelle dynamique transversale du véhicule: le montage abaissé et central des éléments de transmission. Quant au système de batteries haute tension, il est ajusté avec précision aux dimensions de l’Audi e-tron et situé entre les deux essieux sous la forme d’un bloc plat et large logé sous l’habitacle. Avec un système de batterie pesant 510 kg, le centre de gravité de l’Audi Q4 e-tron concept se situe à un niveau similaire à celui d’une berline à motorisation thermique. Parfaitement calibrée, la répartition des masses est proche du ratio 50:50. Les roues avant du Q4 e-tron concept sont montées sur un essieu McPherson à amortisseurs adaptatifs; à l’arrière, on trouve un essieu multibras avec des ressorts séparés et des amortisseurs, également adaptatifs.

À la base: la plateforme d’électrification modulaire MEB

MLB, MQB – plateformes modulaires longitudinale et transversale: chez Audi et dans le Groupe Volkswagen, ces systèmes de composants destinés au développement des véhicules sont à l’origine d’un énorme succès dans tous les segments. Les plateformes modulaires précédentes étaient majoritairement axées sur les moteurs à combustion. La plateforme d’électrification modulaire est radicalement différente: car elle a été conçue d’une manière ciblée et exclusivement pour les véhicules à propulsion électrique. Les essieux, les propulsions, les empattements et l’interaction de tous les composants sont choisis et adaptés uniquement pour la mobilité électrique. Le placement des énormes batteries et leur géométrie ont pu être optimisés sans faire de concessions sur les autres concepts de propulsion, qui entrent toujours en ligne de compte dans les calculs des plateformes MLB et MQB.

La plateforme MEB permet aussi d’exploiter d’importantes synergies. Car elle est notamment à la base de toutes les voitures électriques du segment très volumineux A. Toutes marques confondues, elle permet de développer la meilleure technologie disponible et de l’implémenter dans de nombreuses voitures électriques différentes. La MEB est ainsi l’un des éléments contribuant à la percée de la mobilité électrique dans le segment compact, particulièrement sensible au prix.

L’Audi e-tron GT fait partie de la gamme 2020. (AUDI)
L’Audi e-tron GT fait partie de la gamme 2020. (AUDI)

Offensive électrique: douze modèles 100 % électriques d’ici 2025

Lors de la présentation en première mondiale de son SUV électrique Audi e-tron en septembre 2018, la marque aux anneaux lançait son offensive électrique. D’ici 2025, Audi veut proposer douze voitures à propulsion 100 % électrique sur les principaux marchés mondiaux, et générer environ un tiers de son chiffre d’affaires avec des modèles électriques. Parmi les SUV de cette gamme, on trouvera notamment l’e-tron et l’e-tron Sportback qui sortira en 2019. La marque proposera aussi une série de modèles avec carrosseries classiques Avant et Sportback. L’offre du constructeur ira de la classe compacte à la classe de luxe, et sera présente dans tous les segments de marché.

L’e-tron Sportback sera présentée dans le courant de l’année. (AUDI)
L’e-tron Sportback sera présentée dans le courant de l’année. (AUDI)

Le concept car Audi e-tron GT, un coupé au fort caractère dynamique avec plancher bas, avait fait ses débuts au Los Angeles Motorshow 2018. Même si la technologie de ce véhicule est le fruit d’une coopération avec Porsche, le design et le caractère de l’Audi e-tron GT concept résument clairement l’ADN d’Audi. Le projet sera développé pour une production en série d’ici 2020.

Les services de développement d’Audi et de Porsche travaillent à un projet commun consacré à l’architecture PPE (Premium Platform Electric). Elle est conçue pour servir de base à plusieurs familles de véhicules à propulsion 100 % électrique allant du segment B au segment D, tous deux à fort volume. 

Consommation des modèles mentionnés (consommation de carburant et émissions de CO2, fourchettes en fonction de l’équipement choisi): Audi e-tron: Consommation électrique combinée en kWh/ 100 km: 26,2 – 22,6 (WLTP); 24,6 – 23,7 (NEFZ) Émissions de CO2 combinées en g/km: 0

e-tron News

Technique, société, mobilité: restez à la page dans les domaines qui marqueront la mobilité du futur.