«L’e-tron des neiges» franchit la Mausefalle (piège à souris) de la Streif

Là où habituellement les meilleurs athlètes de ski se disputent l’épreuve du Hahnenkamm, fin janvier Audi a envoyé une plateforme technologique de son premier SUV 100 % électrique sur la piste. Cette Audi e-tron spécialement équipée a gravi la «Mausefalle» de la légendaire Streif – portion de la piste inclinée à 85 %, réputée comme la plus spectaculaire de la descente.

«Dès l’année dernière, nous avons présenté l’Audi e-tron dans des événements extrêmes montrant comment le SUV électrique se comporte dans des essais de résistance. Que ce soit sur le Pikes Peak, dans la plaine salée namibienne ou au laboratoire d’essai haute tension de Berlin – le prototype de l’Audi e-tron a relevé avec brio les défis les plus durs», déclare Peter Oberndorfer, responsable de la Communication produit et technologie. «Sur cette ascension sensationnelle de la ‹Mausefalle›, nous avons repoussé encore plus loin les limites et montré ce qui est techniquement possible avec un véhicule électrique équipé de la technologie quattro.»

«L’e-tron des neiges» a été équipé de clous spécialement fabriqués pour l’occasion. (Photo: Audi)
«L’e-tron des neiges» a été équipé de clous spécialement fabriqués pour l’occasion. (Photo: Audi)

Avec son inclinaison de 85 %, la «Mausefalle» est la portion la plus raide de la fameuse descente de Kitzbühel disputée sur la Streif. Pour franchir ce passage, la plateforme technologique de l’Audi e-tron a fait appel à une traction quattro spéciale dotée de 2 moteurs électriques sur l’essieu arrière et d’1 moteur électrique sur l’essieu avant. Au total, la plateforme technologique a délivré une puissance en mode Boost atteignant 370 kW et un couple de 8 920 Nm. La performance maximale était donc réunie sur cette grande pente. Compte tenu des conditions spéciales de la Streif, Audi avait aussi modifié le logiciel gérant les couples moteurs et la répartition des couples. L’adhérence requise sur la neige et la glace étant assurée par des pneus de 19 pouces équipés de clous spécialement fabriqués pour cet essai.

Le champion de DTM Mattias Ekström (40 ans, à gauche) et la vedette de ski Aksel Lund Svindal (36 ans) sur le tracé. (Photo: AUDI)
Le champion de DTM Mattias Ekström (40 ans, à gauche) et la vedette de ski Aksel Lund Svindal (36 ans) sur le tracé. (Photo: AUDI)

«Franchir une rampe à 85 %, cela semble d’abord impossible», indique Mattias Ekström, qui était assis au volant de la plateforme technologique de l’Audi e-tron. «Je suis vraiment impressionné par la manière dont cette voiture maîtrise les terrains difficiles», explique le champion du monde de rallycross et double champion de DTM. Selon lui, cette ascension compte parmi ses expériences les plus inhabituelles.

Face au défi: Ekström attaque la pente à 85 %. (AUDI)
Face au défi: Ekström attaque la pente à 85 %. (AUDI)

Pour garantir un maximum de sécurité, la plateforme technologique de l’Audi e-tron était équipée d’un arceau de sécurité et d’un siège de course avec ceinture six points. Le véhicule était assuré par un câble de sécurité l’empêchant de reculer, mais dépourvu de treuil.

Le champion du monde de rallycross Mattias Ekström, vainqueur du défi de la «Mausefalle». (Photo: AUDI)
Le champion du monde de rallycross Mattias Ekström, vainqueur du défi de la «Mausefalle». (Photo: AUDI)

Dans ce projet, Audi a coopéré avec un partenaire de renom, à savoir le fabricant de boissons autrichien Red Bull. Les deux entreprises sont des partenaires de longue date sur la descente du Hahnenkamm et ont organisé cette opération ensemble. La plateforme technologique de l’Audi e-tron arbore aussi des adhésifs spéciaux illustrant cette coopération.

e-tron News

Technique, société, mobilité: restez à la page dans les domaines qui marqueront la mobilité du futur.