Jusqu’où ce voyage nous mènera-t-il?

Visage de la mobilité du futur

Plus de la moitié des voitures nouvellement immatriculées en Europe devraient circuler à l’électricité à partir de 2030. La même année, l’Autriche envisage de cesser d’autoriser les voitures neuves à moteur à combustion. En France et en Grande-Bretagne, les nouveaux véhicules propulsés à l’essence et au diesel seront même interdits à partir de 2040.

Von Peter Hossli

Aujourd’hui, les voitures qui n’émettent pas de CO2 sont considérées comme des symboles de statut social. Les prix baissent, l’autonomie s’allonge, le design devient plus séduisant. Et bien sûr, le sujet devient également sexy lorsque Elon Musk, fondateur de Tesla, envoie un véhicule électrique dans l’espace, comme il l’a fait début février.

Malgré tout, les voitures électriques sont encore rares. Sur les 314’028 nouvelles immatriculations de voitures de tourisme en Suisse l’an dernier, 4985 avaient un moteur électrique sous le capot. Mais le tableau est tout autre si l’on regarde les chiffres de croissance. Les ventes de voitures ont légèrement régressé, mais celles de véhicules électriques ont augmenté de 45%.

C’est la Chine, polluée par le smog, qui est le numéro un de l’électromobilité. Dans l’empire du Milieu, les ventes ont progressé de 53% en 2017 pour atteindre 777’000 voitures électriques vendues. Shenzen, ville de plusieurs millions d’habitants, fera passer cette année à l’électromobilité l’ensemble de sa flotte de 16’400 bus.

L’Europe attaque

Des normes plus sévères en matière de gaz d’échappement vont s’appliquer dans l’UE à partir de 2021. Cela devrait stimuler l’électromobilité en Europe. Des groupes européens y investissent actuellement de façon intensive. «L’avenir est à l’électromobilité», assure Albrecht Reimold, membre du directoire chargé de la production et de la logistique chez Porsche. Pour le projet «Mission E», le constructeur de voitures de sport fait aménager d’ici 2019 une nouvelle usine à Zuffenhausen près de Stuttgart pour la «Mission E» exploitée par batterie. Cette voiture doit atteindre 100 km/h en 3,5 secondes.

BMW souhaite mettre sur le marché 25 nouvelles voitures électrifiées, 12 modèles entièrement électriques, et 13 sous la forme d’hybrides rechargeables. À partir de 2019, Daimler envisage de fabriquer des voitures électriques dans un total de six usines sur trois continents.

Volkswagen (VW) a également des plans ambitieux. Le plus grand constructeur automobile au monde investira d’ici 2030 près de 20 milliards d’euros dans l’électromobilité. D’ici 2025, 80 nouveaux modèles – véhicules électriques aussi bien qu’hybrides rechargeables – seront mis sur le marché.

e-tron News

Technique, société, mobilité: restez à la page dans les domaines qui marqueront la mobilité du futur.