La mobilité électrique à l’épreuve de l’hiver

Avec les températures négatives, il est parfois difficile de recharger complètement les batteries. Mais pour la voiture électrique, la différence est imperceptible: ce problème est résolu grâce à la technologie.

Nous avons presque tous déjà vécu la situation suivante: c’est le matin, on se rend sur les pistes de ski avec ses proches. Le soleil brille, la neige est parfaite et le smartphone est complètement chargé dans la poche du pantalon. Quelques heures plus tard, nous voulons immortaliser la scène grâce au téléphone portable, mais le froid a très souvent affaibli la batterie: quelques instants après, l’écran s’éteint. 

Cette scène avec le smartphone est agaçante, mais s’explique très facilement d’un point de vue chimique: dans les batteries lithium-ion, qui sont également utilisées pour les voitures électriques modernes comme l’Audi e-tron, la charge électrique est transportée entre les pôles, anode et cathode, par un liquide appelé électrolyte. Quand il fait froid, ce processus ralentit, car l’électrolyte devient visqueux ce qui augmente la résistance interne. La batterie se décharge donc beaucoup plus vite.

L’Audi e-tron gère si bien le froid que ces dernières années elle a été utilisée comme navette VIP pour le Forum économique mondial. (Foto: Adrian Bretscher)

Naturellement, il est impensable qu’une voiture électrique rende l’âme subitement comme le ferait un smartphone. Les cellules relativement petites de la batterie du téléphone portable le protègent d’une décharge totale qui endommagerait la batterie en l’éteignant de manière préventive. Les voitures purement électriques comme l’Audi e-tron utilisent une gestion thermique sophistiquée qui maintient la batterie à une température de fonctionnement optimale grâce à quatre circuits séparés. Ainsi plus il fait froid, plus le système a besoin d’énergie pour fonctionner de manière optimale. 

Les ingénieurs Audi ont pu augmenter encore davantage l’efficacité de l’e-tron grâce à de nombreuses ingéniosités techniques: l’Audi e-tron et son alter ego de type coupé, l’Audi e-tron Sportback, par exemple, disposent d’une pompe à chaleur montée de série qui utilise la déperdition de chaleur des composants à haute tension pour chauffer l’habitacle. Selon la température extérieure l’Audi e-tron réalise ainsi en hiver jusqu’à dix pour cent de gains d’autonomie.

Toujours dans son élément, même en hiver: une Audi e-tron à Davos. (Foto: AUDI)

L’impact de la température extérieure sur l’autonomie de l’e-tron peut être calculé précisément grâce au calculateur d’autonomie Audi. En plus du froid et de la chaleur (les températures vont de –5 à +30 degrés Celsius), il est également possible de voir l’influence du type de route, style de conduite et dimensions des jantes sur l’autonomie.

Les conducteurs et conductrices de voiture électriques peuvent ainsi en hiver économiser de l’électricité et gagner en autonomie sans faire de concession sur le confort. Voici quelques conseils qui permettront aux utilisateurs de rouler longtemps et en toute sécurité pendant la saison froide:

  • Stationnez-vous si possible dans un garage afin d’éviter un refroidissement excessif de la batterie. Dans le cas contraire, une quantité importante d’énergie sera nécessaire pour que la batterie atteigne sa température de fonctionnement.
  • Utilisez le contrôle de charge dans le système d’info-divertissement Audi: si le véhicule est branché au réseau électrique pendant la nuit et que vous entrez votre heure de départ prévue dans le système, la recharge sera effectuée de sorte que le processus de recharge soit terminé exactement à temps. Ainsi la batterie est déjà préchauffée et possède une plus grande capacité disponible.
  • En cas de températures froides, utilisez davantage le chauffage des sièges et du volant qui ne consomme qu’une fraction de l’énergie d’un ventilateur de chauffage normal tout en procurant une sensation de confort dans l’habitacle. Ainsi le chauffage n’a pas besoin d’être à plein régime, mais peut être baissé de quelques degrés. 
  • Utilisez la commande multizone du système de climatisation automatique et ne chauffez que les sièges de la voiture qui sont occupés. En outre, il est judicieux de régler le chauffage sur le recyclage d’air pulsé ce qui permet de chauffer l’habitacle beaucoup plus rapidement. 
  • En hiver, privilégiez le mode de conduite «Eco». Cela permet d’économiser de l’énergie et évite également que les roues ne patinent sur la glace et la neige. 

Il manque cependant un élément important et c’est là que l’application gratuite myAudi entre en scène. Ce point d’accès à l’univers numérique en réseau d’Audi offre de nombreux avantages: d’une part, vous pouvez obtenir, sur votre smartphone, des informations en temps réel comme l’état de charge actuel du véhicule, l’autonomie, les prochains rendez-vous de service et les messages d’alerte. D’autre part, il est également possible de planifier les trajets dans l’application et de l’envoyer directement dans le système de navigation.

Grâce à l’application myAudi, il est non seulement possible de planifier son trajet depuis son canapé, mais il est également possible de préchauffer l’Audi e-tron ou de la refroidir en été. (Foto: AUDI)

La fonction de préchauffage est particulièrement pratique en hiver: grâce à l’application myAudi, il est possible de démarrer le chauffage du véhicule tout simplement depuis la table de la cuisine, car qui a envie de monter dans une voiture glaciale? Autre avantage: si le véhicule est raccordé au réseau électrique, l’énergie utilisée pour chauffer ne vient pas de la batterie ce qui vous permet de disposer de davantage d’autonomie.

Ainsi, plus rien ne s’oppose à un voyage vers votre destination de ski préférée, même pendant l’hiver. Vous pouvez par exemple, au départ de Zurich, effectuer une excursion à la journée vers Davos, dans le canton des Grisons, à bord de votre Audi e-tron avec seulement une charge de batterie. Avec son autonomie maximale de 437 kilomètres l’Audi e-tron 55 dispose encore, même à des températures avoisinant le point de congélation, de 331 kilomètres d’autonomie pour un usage quotidien. Après les 148 kilomètres de trajet vers ce paradis enneigé qu’est Davos, il vous reste encore suffisamment d’autonomie pour le retour.

La transmission quattro électrique de l’Audi e-tron est idéale dans la neige. (Foto: AUDI)

Si vous restez plus longtemps sur place et que vous avez besoin d’utiliser votre véhicule pendant les vacances, il est naturellement possible de le recharger en montagne généralement directement à l’hôtel. Les clients Audi trouveront toujours des bornes de recharge: avec plus de 185 000 points de recharge publics dans 16 pays européens, l’e-tron Charging Service offre un accès au plus grand réseau de recharge en Europe. Toutes les procédures de recharge et les factures sont consultables très facilement dans l’application myAudi. Dans la région de Davos par exemple, la carte de recharge Audi affiche les 23 points de recharge disponibles, dont plusieurs points de recharge rapide avec une puissance de charge allant jusqu’à 50 kW.

Et même si vous «faites le plein» lors de votre déplacement, il suffit d’une courte pause-café pour disposer à nouveau de suffisamment d’autonomie pour continuer votre voyage: grâce à la gestion intelligente de la batterie, l’Audi e-tron peut emmagasiner en moins de dix minutes suffisamment d’énergie pour conduire encore environ 100 kilomètres, sur les bornes de recharge rapide à courant continu de 150 kW. En seulement 30 minutes, la batterie vide est à nouveau pleine à 80 pour cent.

La région de Davos propose à elle seule 23 points de recharge. (Foto: Adrian Bretscher)

Mais qui a envie de penser à la recharge alors qu’avec l’Audi e-tron ou l’Audi e-tron S vous disposez d’un véhicule haute performance dans le garage? Les clients Audi le savent, le trajet vers la montagne est déjà un objectif en soi pendant les vacances d’hiver: dans l’Audi e-tron S, le modèle haut de gamme Audi, trois moteurs électriques – un au niveau de l’essieu avant et deux de l’essieu arrière – assurent une puissance de plus de 500 ch et une accélération de 0 à 100 km/h en 4,5 secondes.

Cette technologie permet également le Torque Vectoring électronique, dans lequel des capteurs surveillent en permanence les conditions de conduite et répartissent les forces motrices entre les différentes roues en quelques fractions de seconde. Cela assure non seulement un dynamisme exceptionnel et une grande agilité, mais également une meilleure traction et sécurité sur toutes les surfaces. Les vacances commencent bien avant les pistes de ski!

e-tron News

Technique, société, mobilité: restez à la page dans les domaines qui marqueront la mobilité du futur.